Les dents des dinosaures carnivores ont presque toujours un aspect impressionnant. Petites ou grandes, elles étaient extrêmement efficaces pour trancher ou perforer.

 

Tous les dinosaures n'étaient pas dotés de dents. De très nombreuses espèces étaient dotées d'un gros bec, souvent très robuste, comme celui de l'oviraptor, totalement édenté. Et pourtant, lorsque l'on pense à ces fascinants animaux préhistoriques, il est difficile de ne pas imaginer la gueule béante d'un grand carnivore.

 

 

 

Serrées et pointues

Les dents de T-rex avaient à peu près toutes la même taille et ne se distinguaient ni par la forme ni par leurs fonctions, comme c'est le cas chez les reptiles carnivores.

 

Premières découvertes: les dents

Pour les paléontologues, les dents sont un précieux témoignage. Elles sont plus dures et plus résistantes que les autres os, et se fossilisent mieux. Même si leur découverte n'est pas aussi spéctaculaire que celle d'un grand squelette, elles constituent, en général, un bon élément distinctif des espèces auxquelles elles appartiennent. La découverte des dinosaures est liée à celle des dents. En 1824, le géologue William Buckland analysa des grosses dents, solidement fixées à une mâchoire de dimension inédites. Le mystérieux fossile avait été découvert dans une carrière d'ardoise, en Angleterre, dans l'Oxfordshire, et ne semblait pas appartenir à des espèces contemporaines ou préhistoriques alors connues. Buckland baptisa le propriétaire de la dent Megalosaurus, littéralement "lézard géant", le premier dinosaure connu de l'histoire de la paléontologie.

 

Reptiles et mammifères

Chez les reptiles tels les crocodiles, les dents sont encore relativement indifférenciées, comme chez les dinosaures carnivores. Chez les mammifères, en revanche, la denture est spécialisée:on peu clairement distinguer des formes et des fonctions diverses.

 

Trancher et lacérer

La dentition des théropodes (dinosaures bipèdes, presque tous carnivores) présente des différences en fonction des comportement alimentaire de chacun. Une série de dents plates et crénelées, par exemple, était utile pour trancher des morceaux de viande sur de grosses proies; le mégalosaure, le tarbosaure et le tyrannosaure en étaient pourvus. Les dents en pointe et recourbées, en revanche, étaient utilisées par des animaux tels les baryonyx, qui se nourrissaient de poissons et les avalaient entiers. L'allosaure, quant à lui, était doté d'environ soixante dents pointues.

En dehors de ces variations, il est impossible de confondre les dents d'un dinosaure carnivore: elles ressemblent toutes à un gros poinçon ou à une sorte de couteau légèrement recourbé, et finement crénelé au bord. Les dimensions varient de toute évidence relativement à celles de l'animal. La primauté absolue revient, comme c'est prévisible, aux tyrannosaures: les dents de la mâchoire supérieure de Tyrannosaurus rex pouvaient atteindre 18 cm de long. On peut facilement imaginer l'efficacité de ces poignards, plantés sur deux rangées sur une longueur de près d'un mètre.

 

Spéciales mais non spécialisées

Les dents étaient renforcées à la base: ainsi le carnivore pouvait se jeter sur sa victime en s'appuyant de tout son poids. Les robustes plaques interdentaires, formations osseuses intercalées entre les dents étaient capables de résister à la pression exercée.

Les dents des dinosaures ont toutes la même forme, même si elles ont des dimensions variables: on ne peut distinguer les canines des molaires ou des incisives. Toutefois, l'observation de la dentition d'un théropodes permet de comprendre leur fonctionnement. Les dents, dont la position correspond à celles des canines, sont les plus grosses et les plus robustes: elles pénétraient le plus à fond dès la première morsure. Les dents de devant sont, quant à elles, sensiblement plus petites et rapprochées: le carnivore les utilisait pour attraper des lambeaux de viande de la carcasse.

La spécialisation de la dentition est le fruit d'une lente évolution portant sur des millions d'années. Les premiers reptiles du Carbonifère, les pélicosaures, étaient dotés d'une série de palettes coniques, toutes de la même taille. C'est avec les thérapsides, reptiles du Permien, que l'on commence à observer une certaines différenciation, chez les cynodontes carnivores notamment, dont le nom signifie "à dents de chien".

 

B-rex_teeth

Des armes sans cesse renouvelées

Pourtant, ces armes si meurtrières n'étaient pas d'une résistance absolue! On a retrouvé d'innombrables dents isolées ou mêlées à des os. Dans le feu de l'action, il arrivait que les dinosaures perdent sur leur victime une ou plusieurs dents.

Mais, cassées ou perdues, les dents repoussaient. Ce fait a été confirmé par une observation curieuse: la section des dents d'un tyrannosaure possède des anneaux de croissance, tels les cercles sur les troncs d'arbres. A la différence  des plantes, qui produisent un anneau chaque année, les anneaux des dinosaures semblent être quotidiens.