re

 

 Portrait de l'accusé, le loup

 

Même si les victimes rescapées ou les témoins ne parlent pas vraiment de loup mais de Bête, et ce distinguo n'est pas anodin, il me paraissait nécessaire de préciser la morphologie, les moeurs, et le comportement de ce prédateur, afin d'éclairer. Car pour moi, le loup passe du statut d'accusé à celui d'acquitté.

Classement

Son nom latin: Canis Lupus Lupus, appellation binominale de Linné de 1758, nous rappelle que le loup appartient à la famille des canidés, de l'ordre des carnivores.

Cette famille comprend 15 genres et une trentaine d'espèces dont: le chien viverrin, le fennec, le lycaon d'Afrique, le renard, le chacal, le dhole d'Asie, le dingo d'Australie, le coyote, le loup et bien sûr le chien domestique.

Une morphologie assez banale

A moins d'être un spécialiste, à distance un loup peut être facilement confondu avec un chien de race berger allemand; voici dans le détail ses principales caractéristiques morphologiques:

- dimensions: hauteur au garrot 60 à 80 cm, longueur du corps 1,40 m à 1,80 m, dont 30 à 50 cm pour la queue (1/3 du corps comme toutes les espèces du genre Canis);

- poids adulte: moyenne mondiale, 20 à 30 kg pour les femelles, 30 à 40 kg pour les mâles. En Europe, seulement 5% des mâles peuvent atteindre le poids de 50 kg; plus gros loups tués: en France 80 kg, en Roumanie 96 kg;

- les pattes antiérieures comprennent 5 doigts mais ne portent que sur 4: les pattes postérieures ont seulement 4 doigts; le loup marche sur le bout des doigts, c'est un digitigrade;

- les empreintes sont assez caractéristiques, surtout dans la neige: les loups placent les pattes arrière presque exactement au même endroit que les pattes avant, sur une ligne quasi rectiligne, du moins lorsqu'ils ne sont pas au trot. Les chiens eux, placent, le plus souvent, leurs pattes arrière en dehors de l'empreinte des pattes avant, il n'existe pas un allignement régulier;

- les yeux sont disposés en oblique, ce qui donne ce regard profond, souvent de couleur jaune, mais ils peuvent être bruns voire bleus; le loup voit la nuit, c'est un animal nyctalope;

- la mâchoire est robuste, d'une longueur de 180 à 185 mm, la pression de serrage atteint 150 kg par cm² (deux fois plus que chez la plupart des chiens);

- dentition: celle d'un carnivore, dont la longueur varie de 100 à 105 mm, pour la mâchoire du haut, chez l'adulte. Nombre de dents: chez les juvéniles, 28 dont 14 en haut et 14 en bas; chez l'adulte, 42 dents, dont 20 en haut et 22 en bas;

- la couleur du pelage est très variable selon les climats et les habitats; elle peut aller du blanc au noir, en passant par toutes les gammes de couleurs: crème, rougeâtre, gris.

Biologie et comportement

Le loup est un animal sauvage en harmonie avec tous les milieux, à la vie bien ordonnée, avec des sens très aiguisés. C'est pour ces raisons qu'il est difficile de l'apercevoir, d'autant plus difficile en France, qu'ils sont devenus rares de nos jours, malgré leur lent retour:

- l'odorat est très sensible, jusqu'à 80 fois plus fin que celui de l'homme; dans ces conditions favorables, le loup peut détecter une proie ou une présence à plus de 2 km;

- l'ouïe est très développée, un loup peut entendre hurler un de ses congénères jusqu'à 10 km de distance;

- une robustesse légendaire, le loup est un athlète à la course qui peut trottiner des heures à la vitesse de croisière de 20 à 30 km/h, et courir à 60 km/h durant plusieurs dizaines de minutes si ncessaire. En 24 h, un loup peut aisément parcourir 100 ou 150 km (un loup répertorié au Minnesota a effectué 886 km pour se rendre au Canada). A noter que les loups passent 30% de leur temps à se déplacer;

- la durée de vie varie de 8 à 16 ans, la moyenne est de 10 ans dans la nature. Les combats sont la première cause de mortalité, car les loups vivent en meute, dans laquelle existe une hiérarchie stricte et organisée. Le couple dominant est, en principe le seul à pouvoir se reproduire. Se soumettre ou partir, sont les deux voies possibles pour les jeunes loups arrivés à l'âge d'un an;

- la taille : les loups paraissent presque adulte à la fin de la première année mais, la taille définitive est en fait atteinte à deux ans pour la femelle, 3 ans pour les mâles;

- reproduction : après le rut, et une gestation de 63 jours, la mise bas à lieu d'avril à juin; la portée comprend de 3 à 6 louveteaux en moyenne.

Principales différences entre le loup et le chien

Au fil des siècles, et de multiples évolutions, le loup a donnée naissance au chien; il s'en différencie toutefois par:

- la capacité crânienne est plus grande chez le loup : 170 cm², que chez le berger allemand par exemple :130 cm²;

- la dimension des crocs : 60 à 70 mm chez le loup (soit 25% à 50% de plus que chez le chien);

- la longueur des membres :  à taille égale un loup à les pattes plus longues que celle du chien;

- reproduction : les loups n'ont qu'une portée par an, les chiens souvent deux.

L' "hybridation" est possible entre le loup et la chienne mais aussi la louve et le chien; elle donne des "hybrides" féconds, qui à leur tour sont féconds. En réalité, depuis que le chien et le loup sont classés dans le même genre : "Canis lupus" suivi de "lupus" pour le loup, et de "familiaris" pour le chien, il ne faut plus parler d'hybridation mais de croisement inter spécifique. Pourtant pour des facilités d'écriture j'emploierai ce terme (désormais erroné) à plusieurs reprises.

Mais contrairement à certaines idées reçues, les croissements ne se produisent pas spontanément dans nos pays européens :  ils nécessitent en effet une cohabitation étroite, et régulière, de populations de chiens ensauvagés et de loups. (Surtout que les loups ont tendance à attaquer et tuer les chiens quand ils les croisent)

Il existe plus de 500 000 chiens-loups aux Etats-Unis, produits dans des élevages. Cet animal "hybride" peut être dangereux; il est d'ailleurs en voie d'interdiction dans certains Etats.

A suivre...

La Bête du Gévaudan, le loup acquitté, enfin