Quand la lumière nous trompe.

 

1280px-Desert_mirage_62907

 

Les mirages sont des illusions d'optique dues à la réfraction de la lumière sur des couches d'air dont l'une est beaucoup plus chaude que l'autre. Un phénomène fréquent, notamment dans les déserts et les régions polaires.

 

L'image est célèbre. Perdus dans le désert, accablés par la chaleur, deux hommes aperçoivent enfin une nappe d'eau, se précipitent, plongent...et se retrouvent dans le sable brûlant! Vous aurez certainement reconnu les Dupont dans un épisode de Tintin au pays de l'or noir. Cette eau, ils l'avaient pourtant bien vue. Etait-ce une hallucination? Non, juste une déformation de la réalité : un mirage.

 

1280px-IMG_5154_mirage

 

Des flaques d'eau sur la route surchauffée

Pour comprendre ce qu'est un mirage, il faut d'abord suivre le trajet de la lumière. Dans l'espace interplanétaire, celle-ci se propage en ligne droite. Mais lorsqu'elle rencontre un milieu différent, comme l'air ou l'eau, elle change légèrement de direction. L'expérience de la cuillère dans un verre le démontre :  à la limite entre l'air et l'eau, la cuillère paraît cassée.

Ce genre de situation peut se produire dans l'air, lorsque la temprature varie brutalement. Ainsi, l'été, sur les routes chauffées par le soleil, la couche d'air en contact avec le sol peut atteindre 10°C de plus que la couche située quelques centimètres au-dessus. Cette variation de température change l'indice de réfraction (de déviation) de l'air et agit sur la lumière : les rayons lumineux provenant d'un objet situé au-delà  de l'horizon vont se courber et être déviés vers le haut. Il est alors possible de distinguer au loin une nappe brillante dans laquelle certains éléments du paysage semblent se refléter. La silouhette d'un arbre, par exemple, apparaît comme détachée et inversée dans une flaque d'eau : c'est la mirage inférieur. L'eau n'est en fait qu'une image du ciel et l'arbre retourné,  celle d'un arbre bien réel, situé un peu plus loin.

 

 

1280px-Road_to_nowhere

 

 

La Corse dans le ciel

Un paquebot navigue en pleine mer. Pourtant depuis la côte, certains le voient déjà alors qu'il est encore au-delà de l'horizon. Là encore, pas d'hallucination collective. Il s'agit simplement d'un mirage dit supérieur.

En effet, dans les régions polaires ou en mer, les couches basses de l'atmosphère seront plus froides que celles qui sont situées au-dessus. La déviation des rayons lumineux se fait alors vers le bas. L'image apparaît haute et il est possible de voir des objets normalement situés au-delà de l'horizon. Les habitants de Nîce sont des habitués du phénomène. Ils peuvent parfois, de leurs plages, aperçevoir la Corse....ou, tout au moins, son mirage.

 

2005-08-22_fata_morgana