Des messages chimiques.

Animaux et végétaux mettent et perçoivent d'étranges substances chimiques, lesquelles régissent une grande partie des échanges au sein des espèces. Tout un monde de relations...indécelable pour des narines humaines.

Dans ce grand parc d'Afrique du Sud, c'est le rut chez les rhinocéros. Les mâles sont assez excités et plutôt agressifs; les femelles sont en chaleur. Pas question de venir les déranger. Mais qu'est-ce qui peut bien déclencher cet affolement des sens? Le retour du printemps? La pousse subite de l'herbe? Non, simplement une sorte d'horloge interne que les rhinocéros possèdent et qui induit la sécrétion de ces curieuses substances chimiques que sont les phéromones.

 

1024px-Rhinoceros_in_South_Africa_adjusted

 

 Comme la plupart des animaux dits supérieurs, les rhinocéros s'accouplent en partie sous influence hormonale, mais aussi sous celle des phéromones.

 

Des stimuli primordiaux pour la vie

Les animaux reçoivent dont des informations à partir de stimuli chimiques extérieurs, par l'intermédiaire de leurs propres récepteurs chimiques : ces "détecteurs" répondent spécifiquement à des molécules chimiques de leur environnement.

Bien sûr, chaque détecteur peut induire des réactions différentes selon la situation. Ainsi, nous salivons en sentant une bonne odeur de chocolat dans la cuisine et avons un haut-le-coeur en passant près d'une vieille charogne.

Les animaux réagissent de la même manière. Ces signaux chimiques sont appelés phéromones; ils sont aux relations entre individus d'une même espèce ce que sont les hormones à la communication entre les cellules. La production de ces petites molécules - des peptides - ne requiert que très êu d'énergie. Quelques unes, soit des doses  infimes, suffisent pour déclencher un comportement immédiat (phéromones dites de déclenchement, les mieux connues, dont le rôle est essentiellement sexuel) ou une suite de modification physiologiques (phéromones dites modificatrices, encore très mal connues).

ExmoorponyPose

 

A l'approche d'une femelle, un étalon commence par flairer l'air, puis prend une attitude spcifique, le flechmen. Cette "grimace" serait une façon d'activer les capteurs de phéromones localisés dans son nez.

 

Elles sont partout

Les phéromones ne sont jamais isolées: elles agissent en bouquets constitués de plusieurs molécules. Les chimistes n'ont pu les décrire que récement, car elles sont produites en concentration très faible. Ils en ont trouvé partout, aussi bien chez les bactéries que chez le singe rhésus, en passant par les champignons, les algues, les abres, les poissons et surtout les insectes. La grande majorité permet la rencontre entre cellules sexuelles mâles et femelles, chez les champignons et les algues notamment, et peut-être aussi chez les anomaux.

Les phéromones jouent également un rôle majeur dans l'accouplement entre mâles et femelles. Un rôle qui peut être direct (attraction à distance du mâle par une femelle insecte, par exemple) ou indirect: de nombreuses parades nuptiales auraient pour origine la réception par les mâles de phéromones émises par les femelles.

 

800px-Cockroaches_(13970528757)

 

Les cafards se regroupent grâce à une "balise olfactive" qu'émet chacun d'entre eux.

 

Un arbre qui sent le danger

Les phéromones jouent également un rôle de signalisation (du territoire, des piste, du statut social), d'agrégation (en permettant le regroupement d'individus) ou d'alarme. Cette dernière fonction a été récement mise en évidence pour les arbres et les arbustes. On a ainsi démontré qu'un acacia "stressé" par la langue d'une girafe excrétait un phéromone qui, reçue par les acacias voisins, pouvait déclencher chez ces derniers la synthèse de molécules rendant leurs feuilles indigestes. Chez d'autres plantes, les molécules de défense ainsi produites permettent de résister quelques temps aux insectes ravageurs.

800px-Starr_040723-0533_Acacia_koa

 

Une piste pour l'industrie?

L'industrie agroalimentaire tente de synthétiser ces molécules de défense afin de limiter l'usage des insecticides. Sans grand succès. Elle a obtenue de meilleurs résultat avec la lutte biologique: en plaçant au centre d'un piège les phéromones sexuelles femelles des insectes responsables de la destruction de vergers, il est désormais possible de capturer les mâles, et donc de contrôler en partie la reproduction de ces animaux.

Autre méthode: saturer les recépteurs sensoriels de ces insectes de phéromones sexuelles diffusées en très grande quantité, dans le but de brouiller leurs sens et, ainsi, de les empêcher de se reproduire.

 

800px-Essaim_d'abeilles_posé

 

C'est par l'émission d'une phéromone que la reine des abeilles domine ses ouvrières.

 

Phéromones rassembleuses

Les phéromones jouent un rôle primordiale dans les sociétés animales, particulièrement chez les insectes. Le premier facteur de rasseblement au sein d'une même espèce est un stimulus chimique, une odeur spécifique qui permet à un individu de reconnaître en l'autre un congénère.

Chez les blattes, on a montré que l'extrait d'une phéromone était aussi attractif qu'un individu vivant et que, dans un labyrinthe, un animal se dirigeait grâce à l' "odeur" émise par cette phéromone qui a donc déclenché chez l'animal récepteur une réponse comportementale.

 

Formica_rufa01

 

Les fourmis s'échangent des informations phéromonales d'antenne à antenne.

 

Un redoutable remède à la concurrence

Mais dans d'autres cas, la réponse peut aussi être physiologique. Chez les abeilles, la reine secrète une phéromone qui a pour but de contrarier le développement ovarien des ouvrières, donc de les empêcher d'élever de nouvelles reines en leur interdisant de construire des cellules royales à l'intérieur de la ruche. Cette phéromone, produite au niveau des glandes mandibulaires, permettra plus tard la cohésion des ouvrière autour de la reine au moment de l'envol et de l'essaimage. Ce qui illustre le rôle multiple que peut jouer une même substance chimique.

Les fourmis utilisent aussi des phéromones, soit pour tracer un chemin qui mène à une source de nourriture, soit pour battre le rappel quand un individu est attaqué. Enfin, les phéromones servent à recruter de nouvelles ouvrières.

 

Pan_paniscus11

 

Chez la femelle bonobo, l'excitation sexuelle ne passe pas inaperçue: sa vulve devient énorme, et elle émet des quantités de phéromones sexuelles...qui vont mener les mâles par le bout du nez.

 

L'atout secret du mâle

Dans le petit monde des mammifères, l'urine est d'une importance capitale: elle renferme des phéromones. Chez celle des souris mâles, on trouve des molécules qui accélèrent la puberté des femelles juvéniles. D'autres phéromones mâls synchronisent l'ovulation des femelles sexuellement mature. Mais, dès lors que le mâle dominant est absent ou a été chassé, ses phéromones n'agissent plus sur les femelles du groupe. Celles qu'il vient de féconder peuvent même avorter dès qu'elles détectent la présence de l'urine d'un autre mâle. Toujours sous l'influence de cette dernière, elles vont ovuler à nouveau, immédiatement, afin d'être aptes à donner une descendance au nouveau dominant.

 

800px-Moth_01_(MK)

 

Les antennes du papillon de nuit sont de véritables "éponges chimiques": elles captent la moindre molécule émise à des centaines de mètres et sont en outre sensibles à la moindre vibration.

 

Le coup de foudre, une affaire de nez?

L'homme voit très bien mais sent teès mal, d'autan plus que les fragrances diverses dont il se vaporise masquent ses odeurs les plus fortes. Il est donc assez difficile de croire que nous émettons des phéromones. Voire....A l'université de Phuladelphie, il y a une trentaine d'années, des chercheurs s'amusèrent à imprégner un siège de salle d'attente de la sueur d'un homme. 80% des femmes qu'ils firent ensuite patienter s'assirent sur le siège imprégné ou les sièges voisins, et 80% des hommes s'installèrent très loin de lui! Pourtant, l'odeur de sueur étant apparemment indécelable. Les phéromones - sexuelles dans le cas présent - existent donc probablement chez l'homme. On a pu encore les isoler, car elles sont certainement produites à des doses extrêmement faibles. Un nombre croissant de biochimistes avance néanmoins l'hypothèse que le coup de foudre surviendrait en partie sous la commande de phéromones. D'autres pensent même que l'infidélité serait due à une réceptivité devenue trop faible aux phéromones sexuelles du compagnon.

 

1024px-Naked_Mole_Rat_Eating

 

Fait rare chez les mammifères, la reine des rats-taupes inhibe la production des hormones de reproduction chez ses sujets, à l'aide de phéromones qu'elle libère dans son urine.

 

Melanocetus_johnsonii1

 

Dans les abysses, les baudroies femelles attirent les mâles par des phéromones.