Un astre sous influence.

 

A première vu, tout les sépare. Pourtant, la Lune et la Terre forme un couple indissociable. L'histoire de notre satellite est en effet intimement liée à celle de notre planète.

 

800px-Earthshine_Moon

 

La Lune est née lorsque les débris issus de la collision de notre Terre avec un très gros planétoïde se sont recombinés et se sont mis en orbite autour de la Terre.

 

1280px-2010

 

Un astre mort, sans atmosphère, dont la température varie de plus de 100 °C entre ombre et lumière...Un astre dont la surface est marquée de cratères, de vallées, de chaînes de montagnes, de grandes étendues de lave refroidit...Un astre à l'aspect désolé et grisâtre qui est pourtant l'objet de toutes les attentions...

Observé depuis des milliers d'années, étudié, convoité, notre satellite est le seul corps céleste sur lequel l'espèce humaine ait marché. Entre juillet 1969 et décembre 1972, douze hommes ont eu le privilège d'y vivre, à 384 000 km de leur planète d'origine.

 

800px-AS8-13-2344

 

Quelque jours après la nouvelle lune, un fin croissant lunaire est visible après le coucher du soleil. Au septième jour, la Lune, vue de la Terre, est à moitié éclairée : c'est le premier quartier. Le jour de la pleine lune, la Lune se lève quand le Soleil se couche : elle est alors visible toute la nuit.

 

1280px-Moonrise_on_Hobart_Bay_-_NOAA

 Une naissance explosive

Le Système solaire est tout jeune, la Terre, en pleine formation. Comme les autres planètes, elle est soumise à un bombardement intense de météorites quand un corps célèste de la taille de l'actuelle planète Mars la heurte violemment. Des débris des deux astres se mêlent intimement et se mettent en orbite autour de la Terre. Peu à peu, ils s'agglutinent et forment la Lune actuelle, un satellite relativement gros puisqu'il représente environ le quart du diamètre de la Terre. Ce scénario catastrophe est confirmé par l'analyse des roches lunaires rapportées par les diverses missions (humaines ou télécommandées). En effet, la Lune est constituée d'éléments légers qui proviennent des croûtes extérieures des deux sphères entrées en collision. Sa densité est donc un peu plus faible que celle de la Terre.

 

800px-Full_Moon_as_Seen_From_Denmark

 

Blood_Cresent_Moon

A coups de météorites...

Les astronautes ont rapporté sur la Terre 382 kg d'échantillons lunaires. Les renseignements fournis par ces précieux témoins ainsi que les mesures effectuées sur place (parfois par robot interposé) ont permis de mieux comprendre l'histoire de la Lune.  Aujourd'hui, nous savons que notre satellite a dû connaître une période d'activité assez courte. Au début, la chaleur qui y régnait était telle qu'elle a fait fondre les roches. La Lune était donc recouverte d'un magma qui peu à peu s'est refroidi et a cristallisé. Bombardée par des pluies de météorites, la croûte s'est par endroits fracturée, laissant apparaître des écoulements de magma. Ces grandes étendues correspondent à ce que l'on a appelé des mers, qui forment les zones sombres de la Lune. Le paysage a d'ailleurs été complètement modelé par les chocs des météorites : formation de cratères, de bourrelets, de massifs...Mais, alors que la Terre voit son paysage se modifier sans cesse, la Lune n'a guère changé depuis près de 4 milliards d'années.

 

800px-FullMoon2010

 

Lunarcorona

Jeu de billard lumineux

Bien que la Lune ne produise pas de lumière, elle est parfaitement visible de la Terre. En fait, elle reflète les rayons du Soleil. Et si sa forme semble changer, c'est que, durant sa rotation autour de la Terre, l'éclairage varie. Lorsque le Soleil, la Lune et la Terre sont alignés, nous sommes en nouvelle lune. Sept jours après, le premier quartier est visible, et au quatorzième jours, c'est la pleine lune, correspondant à l'alignement Soleil-Terre-Lune (dans cet ordre). Les jours suivant, la Lune est visible de plus en plus tard...jusqu'au dernier quartier. Et le cycle de vingt-neuf jours, ou lunaison, est bouclé à la nouvelle lune suivante. Trois ou quatre jours après ou avant la nouvelle lune, notre satellite a l'apparence d'un fin croissant; mais le reste de la sphère est légèrement visible. Car si la Lune réfléchit la lumière solaire vers la Terre, la Terre fait de même vers la Lune. La lueur réfléchie éclaire le reste du satellite et nous permet de le voir sous cet aspect diaphane, appelé lumière cendrée.

 

800px-Lunar_crater_Daedalus

 

Lunar-eclipse-09-11-2003

 Une attirance réciproque

La Terre et la Lune sont liées par la force de gravité. Et, si la Terre agit sur la Lune, la Lune a une forte influence sur la Terre, en particulier sur les océans. Les masses ocaniques sont en effet déformées par le phénomène des marées, qui peut être très spectaculaires : le record de hauteur de marée enregistré se situe dans la baie de Fundy, au Canada, avec une amplitude de plus de 17 m! L'amplitude est liée à la position de la planète et de son satellite mais aussi au profil de la côte. L'action de la Lune s'exerce également sur la partie supérieure de la croûte terrestre : à chaque passage de la Lune, il est possible de mesurer des marées terrestres de près de 30 cm! La Terre est plus malléable que nous le pensons.

 

1024px-Eclipse070304

 

Pre-Super_Moon_11-13-2016

 

The_phase_of_Moon

 

Siluetas_sobre_la_luna