Sur les berges des rivières avec un timide rongeur aquatique.

 

Le campagnol terrestre, qui ressemble au rat, est difficile à appercevoir. Pour échapper à ses nombreux prédateurs, il se cache dans la végétation qui borde les rivières et saute dans l'eau au moindre danger. Sa population reste nombreuse, mais on le considère comme un nuisible dans certaines régions d'Europe où il vit encore et il a disparu de beaucoup de ses habitats d'origine.

 

 

 

Le campagnol terrestre passe le plus clair de son temps sur le rivage, à se nourrir de plantes aquatiques.

 

Un abri sûr

Le campagnol terrestre vit dans un terrier creusé dans la berge des cours d'eau. Il s'agit d'une construction élaborée d'environ 30 m de long, possédant des chambres séparées pour la vie courante et les réserves de nourriture. L'entrée, parfois immergée, est bouchée par de l'herbe ou de la boue pour échapper aux regards des prédateurs. Le campagnol terrestre aime vivre près des eaux paisibles - marécages, lacs, rivières lentes des plaines et canaux. Son territoire longe l'eau sur 130 m. Il est bordé d'un épais rideau de roseaux et d'herbes dans lequel l'animal peut se cacher et se nourrir. Lorsqu'un campagnol terrestre mâle a marqué son territoire de son odeur, il le défend contre les autres mâles: il commence par les intimider en claquant des dens, puis il frappe et se bat avec eux, s'ils ne s'enfuient pas.

 

Une maman très occupée

Le campagnol terrestre donne jusqu'à 4 portées au printemps et en été, ce qui fait environ 30 jeunes au total. La période de reproduction commence quand les glandes situées dans les flancs du mâle émettent des sécrétions odorantes que l'animal enfonce dans la terre avec ses pattes. Après l'accouplement dans cet espace marqué par l'odeur, le mâle laisse la femelle porter, mettre bas et élever les petits dans la chambre de reproduction du terrier, tapissée d'herbe et de roseaux. Les nouveaux-nés, aveugles et nus, émergent du nid à 14 jours et sont chassés à 3 semaines, pas encore adultes, pour laisser la place à la portée suivante. La longévité moyenne du campagnol terrestre est très courte, allant de 6 mois dans la nature, contre 4 ou 5 ans en captivité.

 

Les jeunes campagnols terrestres vivent du lait de leur mère jusqu'à ce qu'ils quittent le terrier.

 

Se gaver pour vivre

En raison de sa petite taille, le campagnol terrestre perd rapidement de l'énergie et doit manger quotidiennement son propre poids en nourriture. Ses longues incisives usée en biseau sont conçues pour grignoter les roseaux et les racines. L'animal mange aussi des fruits, des légumes, des bulbes de plantes et de petits insectes. Il plonge dans l'eau et regagne la rive en quête de nourriture. Il émerge avec son repas et se sèche avant de manger. Loin de l'eau, ce rongeur envahit les vergers, où il se gorge de fruits tombés sur le sol et de racines d'arbres. Le campagnol terrestre emmagasine de l'herbe et des racines dans la chambre des réserves de son terrier, en prévision d'un hiver de disette.

 

 

 

Les roseaux dépouillés de leur écorce sont un signe de l'activité du campagnol terrestre.

 

Un ennemi inattendu

Dans une grande partie de l'Europe, les campagnols terrestres sont des nuisibles et leurs populations ne sont pas menacées. Quand ils sont nombreux, ils envahissent un endroit et détruisent sa végétation. Au contraire, les populations vivant en Grande-Bretagne déclinent plus rapidement que celle de n'importe quel autre mammifère: le nombre de ces rongeurs a chuté de 88% entre 1990 et 1998. La pollution, les changements d'utilisation des terres et de nivraux des eaux y sont pour beaucoup. Mais la cause principale de leur déclin est le vison d'Amérique, qui a été introduit au Royaume-Uni dans les années 20 pour sa fourrure. Or dans les années 80 et 90, des groupes de défenses des animaux se sont introduits dans les fermes d'élevage et ont relâché dans la nature des dizaines de milliers de visons qui ont décimé la population des campagnols terrestres.

 

Ordre: rongeur

Famille: muridae

Genre: arvicola

Espèce: arvicola terrestris

 

Jadis, le campagnol terrestre était commun en Europe et jusqu'au centre et au nord de l'Asie. Il a aujourd'hui disparu d'Irlande, d'Italie, d'Espagne et du Portugal et devient extrêmement rare en Grande-Bretagne.

 

1024px-'Here_I_come!'_(6049766499)

 

Répartition

- Berges des rivières, des étangs

- Régions marécageuses

- Forêts de hautes terres, régions boisées

- Champs et jardins près de l'eau

 

Caractéristiques

Statut: commun

Vie sociale: mixte

Longueur: de 12 à 22 cm

Queue: de 6,5 à 12,5 cm

Poids: de 80 à 100 g

Mode de vie: terrestre et aquatique

Activité: diurne et nocturne

Maturité sexuelle: entre 8 et 10 semaines

Période de reproduction: de mars à octobre

Durée de la gestation: de 20 à 22 jours

Portée: de 2 à 8 petits, habituellement de 4 à 6

Durée entre deux gestations: 3 mois environ

Régime alimentaire: herbe, écorce, roseaux, laîches, bulbes, bourgeons, fuits et insectes

Longévité: environ 6 mois dans la nature; jusqu'à 5 ans en captivité

 

 

 

Des dents puissantes

Les longues incisives usées en biseau continuent à pousser toute la vie et sont conçues pour broyer la végétations coriace et fibreuse.

 

Bâti pour vivre sur terre

La campagnol est un bon nageur qui n'est pas spécialisé pour la vie aquatique - par exemple, il n'a pas de pattes palmées. Il est plus à l'aise près de l'eau que dans l'eau.

 

- La tête est ronde et joufflue, avec un museau court, contrairement au museau allongé du rat.

- Le pelage peut être brun, brun-jaune ou noir.

- Les petites pattes antérieures n'ont que quatre doigts, alors que les pattes postérieures en ont cinq.

- La longue queue couverte de poils représente la moitié du corps de l'animal et distingue le campagnol terrestre du rat, dont la longue queue est rose et sans poils.

- Les glandes ovales des flancs du mâle sécrètent une odeur musquée et âcre qui sert à marquer le territoire.

- Ses oreilles relativement grandes avertissent le campagnol terrestre de l'approche d'un prédateur.

- Ses petits yeux indiquent que le campagnol terrestre est myope. Son ouïe et son odorat sont très développés.

 

Le saviez-vous?

Le campagnol terrestre est souvent appelé rat des champs. Il doit sans doute sa popularité à la fable de La Fontaine, Le rat des villes et le rat des champs. Cette fable donne le beau rôle à un prudent campagnol qui préfère les joies simples de sa campagne aux plaisirs dangereux de la ville.

 

Espèces proches

Le campagnol des champs et le campagnol agreste sont des parents proches du campagnol terrestre, mais deux fois plus petits. Le campagnol de Martino en ex-Yougoslavie, et l'Hyperacrius fertilis, qui vit entre l'Inde et le Pakistan, sont des parents plus exotiques.

 

 

 

Arvicola_terrestris