Au nord de l'Australie, une région de riches lagunes.

 

Joyau des parcs nationaux australiens, le Kakadu est classé patrimoine mondial pour son importance en tant qu'habitat marécageux. Il héberge un tiers des espèces d'oiseaux d'Australie et sert de refuge à de reptiles et à des mammifères. Mais le Kakadu est bien plus qu'une plaine inondable. Sur le littoral poussent les mangroves et la forêt humide, alors que les savanes arborées se trouvent au sud. Les plaines se transforment brusquement en escarpements rocheux, ravines et cascades.

 

 

 

Cinq rivières principales coulent dans les plaines.

 

Les oiseaux des rivières

Pendant la saison humide, les cinq rivières du Kakadu inondent les plaines. Quand la terre commence à sècher, des bras de rivière, sortes de lagunes peu profondes, subsistent. Ces régions s'éveillent à la vie et les jeunes plantes attirent les outardes, les oedicnèmes et les pluviers, qui fouillent le sol humide pour dénicher des insectes. Echassiers, oiseaux barboteurs, ou plongeurs peuplent ces bras de rivière où le poisson et les invertébrés aquatiques, piégés dans les eaux peu profondes et isolées, sont à portée de bec. La canaroie semi-palmé, le pélican, le pyrague, l'ibis et le diamant de Gould, en voie d'extinction, sont des espèces plus exotiques.

 

 

 

 

 

Pygargue Blagre

 

 

 

Milan noir

 

 

 

Guêpier arc-en-ciel

 

 

 

Canaroie semi-palmé

 

 

 

La ville principale du Kakadu est Jabiru. Elle doit son nom à une espèce de cigogne à long cou noir, le jabiru.

 

Des reptiles rares

Le plus grand reptile du monde, le crocodile d'eau salée, fréquente les eaux côtières. Il est très dangereux pour l'homme et peut atteindre 7 m de long. Le serpent de dossier, confiné dans une petite région du nord de l'Australie, est l'un des serpents les plus communs du Kakadu. Beaucoup plus dangereux est le taipan, le serpent le plus venimeux d'Australie - sa morsure peut être mortelle pour l'homme.

 

 

 

Les crocodiles d'eau salée peuvent vivre également dans l'eau douce. Leur longévité varie entre 70 et 100 ans.

 

 

 

Taipan du désert

 

 

 

 

Pluvier camail

 

 

 

Tadorne Radjah

 

 

 

Dendrocygne d'Eyton

 

 

 

Loriquet à tête bleue

 

Des arbres surpeuplés

En dehors des nombreux mammifères aquatiques qui peuplent les côtes australiennes, les seules autres mammifères placentaires indigènes sont les rongeurs et les chauves-souris. Ces dernières très nombreuses, vivent en permanence dans le parc du Kakadu; la plupart d'entres elles sont insectivores. Certaines vivent dans les fissures des grottes et des rochers des escarpements du Kakadu. Au crépuscules, elles sortent en groupes gigantesques pour chasser des insectes volants. Uniquement végétariennes, les petites rousettes, quant à elles, se réunissent par milliers dans les arbres. Elles sont parfois tellement nombreuses que les branches cassent sous leur poids. Hôte de nombreux habitats du Kakadu, y compris les marécages, la forêt humide et les régions boisées, la batte des fleurs au long nez ne se nourrit que de nectar; elle est très active dans la pollinisation des plantes.

 

 

 

Petite rousette

 

 

 

 

 

Oedicnème bridé

 

 

 

Ibis à cou noir
 

 
Ibis d'Australie
 

 
Le vampire spectre vit dans les grottes. Il se nourrit de reptiles, d'oiseaux et de petits mammifères.
 
La loi du nombre
Aucun habitat australien ne serait complet sans les kangourous et les wallabies. Ces derniers vivent des dunes côtières aux contreforts des escarpement. Agiles, vifs et grégaires, ils vivent en groupes qui comptent jusqu'à dix individus. Lors des inondations, ils se déplacent vers des régions plus hautes, où ils trouvent davantage de nourriture. dès que l'eau baisse, ils retournent dans les plaines; là, ils se nourrissent d'herbes luxuriantes et de laîches. Le kangourou géant, spécialiste des escarpements, se contente des herbes plus ordinaires du Kakadu; il s'abrite dans les grottes pendant les heures chaudes de la journée et ne sort que le soir pour se nourrir.
 
 

 
Wallaby bicolore
 

 
Kangourou géant
 

 
Parmi les neuf espèces de wallabies et de kangourous du Kakadu, c'est le wallaby agile qui est le plus commun.
 
 

Le milieu

Habitat: rivières, marécages, mangroves, affleurements rocheux

Climat: moussons, avec des températures allant de 17 à 37°C

Biodiversité: riche mélange d'oiseaux, de reptiles et de mammifères.

Statut de l'habitat: protégé

Menaces: exploitation de l'uranium en augmentation.

 

668px-Australia_relief_map

 

Corroboree_Jacana

 

Jacana à crête

 

Black_bittern_(Ixobrychus_flavicollis)

 

Blongios à cou jaune

 

290px-Brolga-1-Healesville,-Vic,-3

 

Grue brolga

 

Goanna_South_Australia

 

Goana

 

Freshwater_crocodile

 

Crocodile de Johnston

 

Kakadu_3333

 

Fleur de lotus

 

1024px-Native_turmeric

 

1024px-Arboretum_Ellerhoop_-_Lotosblüte_im_Arboretum-See

 

Lotus d'Orient

 

 

Zoom sur le parc national du kakadu

Avec près de 20 000 kmdans les Territoires du nord, le Kakadu est le plus grand parc national d'Australie. Il occupe une partie de la réserve aborigène de la Terre d'Arnhem. Le golfe de Van Dienen constitue la frontière naturelle du nord. Les régions côtières sont couvertes de mangroves et de forêt humide. Les plaines s'élèvent en pente raide pour former des escarpements rocheux de grès, couronnés par le plateau de la Terre d'Arnhen. La savane arborée occupe le sud du parc.

 

 

 

 

 

Un art millénaire

Les aborigènes vivent dans le Kakadu et la Terre d'Arnhen depuis des milliers d'années comme en témoignent les peintures rupestres parfaitement préservées dans les grottes des escarpements. Le parc est classé patrimoine mondial pour sa valeur culturelle, en raison de ces oeuvres d'art gravées dans la roche. Le peuple Gagudju continue à jouer un rôle actif dans le parc qui est géré conjointement par les anciens des tribus et l'Agence australienne de la conservation de la nature.

La plupart des peintures rupestres montrent la faune qui partageait sa terre natale avec l'homme. Sur plusieurs peintures, on voit le tigre de Tasmanie qui vivait jadis dans cette région.

 

 

 

Les grottes des escarpements proches de la Terre d'Arnhem dont très riches en peintures rupestres aborigènes.

 

 

 

 

 

 

 

Milan siffleur

 

 

 

Martin-chasseur à ailes bleues

 

 

 

En tant que patrimoine mondial, l'avenir du site du parc national du Kakadu est assuré. Cependant, toute la région est riche en uranium - utilisé comme source d'énergie nucléaire - et la pression exercée par le Northern Land Council pour en augmenter l'exploitation reste une menace permanente.

En fait, c'est grâce aux actions menées par le Commonwealth Government, en 1981, qu'on a fini par renoncer à exploiter une source d'uranium fraîchement découverte. Mais le problème n'est pas résolu pour autant et une menace plane toujours sur l'équilibre écologique de la région.

 

 

 

 

 

 

Kakadu_-_panoramio_-_Frans-Banja_Mulder_(6)

 

 

Dugong

 

Dugong

 

Psephotus_dissimilis_-Australia_-pair-8

 

Perruches à capuchon noir

 

800px-Rainbow_Pitta_-_Lee_Point_Reserve

 

Brève iris

 

800px-Northern_Rosella_3905

 

Perruche gracieuse

 

1024px-Silver-crowned_Friarbird_2638

 

Polochion couronné

 

1024px-Poephila_acuticauda_-_Bird_Walk

 

Diamant à longue queue