Je dédie cet article à mon filleul J.

Je commence mes visites chez vous dès aujourd'hui (sur quelques jours), mais avant de venir vous voir je dois m'occuper de quelque chose. Je vous dit à tout de suite!

 

Quand les oiseaux jouent les galants.

A la saison des amours, les oiseaux cherchent à faire forte impression, car la période de reproduction printanière est courte. Ce sont en général les mâles qui font le premier pas. Certains exhibent leur plumage ou effectuent des prouesses physiques pour séduire la femelle, mais après s'être accouplés, ces "machos", l'abandonnent souvent. D'autres entreprennent en couple, des danses ou des rituels élaborés avant de s'unir pour la vie. Chez certaines espèces, plus subtiles, les mâles offrent des présents aux femelles et partipent souvent plus que les autres aux tâches de la nidification.

 

Grèbejougrisparade

 

 Grèbes jougris

 

Les grues du Japon effectuent une danse complexe, lançant même des brindilles en l'air.

 

1. Une affaire de look

Peu d'oiseaux exécutent des parades nuptiales capables de rivaliser avec celles des paradisiers de Papouasie Nouvelle-Guinée.  Les mâles portent souvent des plumes ornementales colorées, qu'ils exhibent pour attirer les femelles.  POur d'autres oiseaux, comme les ménures australiens ou les paons indiens, déployer une queue spectaculaire est la clé du succès.

Le bon look n'exige toutefois pas toujours des plumes extravagantes. En période de reproduction, la frégate du Pacifique, une espèce marine, gonfle sa poche jugulaire rouge, tandis que le tragopan de Temminck, une sorte de faisan des forêts d'Asie, arbore des caroncules très colorés sous la gorge.

 

 

 

Paradisier de Raggi

 

 

 

Pour la frégate mâle du Pacifique, le rouge est la couleur de l'amour. Il gonfle sa poche jugulaire écarlate quand il parade.

 

 

 

Ménure superbe

 

 

 

Paon

 

 

 

Tragopan de Temminck

 

 

2. Un chant, une danse

Attirer un partenaire peut exiger beaucoup d'énergie. De nombreux oiseaux effectuent des danses ou des rituels élaborés. Les grues sont connues pour leurs ballets au cours desquels mâle et femelle dansent ensemble: un couple peut même être rejoint par un groupe entier lorsque l'excitation est communicative.

La parade nuptial des grèbes, une famille d'oiseaux d'eau plongeurs, comporte un céramonial complexe. Celle du grèbe huppé d'Eurasie est typique. Mâle et femelle plongent pour collecter des plantes puis se font face en les tenant dans leur bec. Enfin, ils se les offrent en guise de matériaux pour le nid, ce qui scelle leur union.

Les comportement de parade les plus spectaculaires sont aériens. Par exemple, les pygargues à tête blanche d'Amérique voltigent en se tenant par les serres.

 

 

 

Grèbe huppé

 

 

 

Pygargue à tête blanche

 

3. Cadeaux et astuces

Les oiseaux mâles sont prêts à tout pour amadouer la femelle. L'harfang des neiges offre un lemming bien gras en guise de présent. Pour la martin-pêcheur, un poisson est un cadeau idéal. Mais les oiseaux qui font le plus d'efforts sont les jardiniers d'Australie. Le mâle construit, sur le sol, une structure complexe de brindilles, de feuilles et de mousses, qu'il décore de fleurs, cailloux, plumes et petits objets brillants, morceaux de verre ou pièces de monnaie. Si une femelle passe, le mâle crie et se pavane, l'invitant à s'approcher pour admirer son oeuvre.

 

 

 

Harfang des neiges

 

 

 

Le martin-pêcheur mâle d'Europe offre un poisson à la femelle avant l'accouplement. Il effectue aussi des parades en vol spectaculaires. Ici, une femelle. Merci à Duduljp du blog Merveillenature de la précision.

 

 

 

Jardinier satiné

 

 

4. Places de parade communes

Plusieurs espèces d'oiseaux, les tétras par exemple, utilisent des lieux de parade traditionnels appelés leks. Les mâles s'y rassemblent les premiers, souvent sur le même lek d'année en année, et s'affrontent pour obtenir la meilleur place. Habituellement, c'est celle du mâle dominant. Quand les femelles arrivent, les mâles commencent à parader. Ils tournoient, se dandinent et se défient, la tête relevée, la queue en éventail et les ailes tombantes, en émettant leur chant, fait de roucoulements et de bruits étranges.

Les leks des paradisiers se trouvent dans les arbres. Là encore, un mâle dominant occupe la meilleur place où sa danse et son superbe plumage sont mis en valeur.

 

 

 

Ce grand tétras mâle, le plus gros d'Europe, parade. Il décrit un cercle, la tête pointée vers le ciel et la queue en éventail, tout en émettant son chant étrange que conclut un bruit semblable à celui d'une bouteille qu'on débouche.

 

La grande parade du paon

La paon bleu mâle, originaire de l'Inde, ne peut ni danser ni effectuer des vols acrobatiques. Il ne participe pas non plus à l'élevage des petits. Cela n'affecte pourtant en rien ses chances de se reproduire. Sa beauté seule suffit à attirer tout un harem de femelles.

 

 

 

Variété blanche du paon bleu

 

Des plumes fascinantes

Des ocelles colorés ponctuent l'extrémité des plumes filamenteuses que le paon déploie, produisant ainsi encore plus d'effet sur les femelles.

 

Une parade raffinée

La paon fait habituellement face à la paonne, en agitant sa traîne puis il la relève pour faire la roue, repoduisant un superbe effet. En même temps, il ébroue ses ailes.

 

- La magnifique traîne peut être relevée en éventail. Il ne s'agit pas de la queue de l'oiseau mais d'une version allongée des plumes qui en recouvrent la base, appelées les sus-caudales.

- Le corps bleu métallique met en valeur le mâle parmi les paonnes au plumage terne. Il gonfle sa poitrine pour paraître plus imposant.

- Les longues plumes de la traîne tombent après la reproduction.

 

Fascinants rituels amoureux

Les parades nuptiales des oiseaux sont innées et propres à chaque espèce. Leurs variations sont infinies et sont toujours un régal pour les yeux.

 

- Les tisserins mâles, des oiseaux d'Afrique, attirent la femelle en se suspendant sous le nid fraîchement construit.

 

 

 

Tisserin à tête rousse

 

-Les couples de grèbes élégants d'Amérique du Nord courent côte-à-côte à la surface de l'eau, le corps à la verticale.

 

 

 

- Les hérons du monde entier offrent une branchette à leur partenaire pour édifier un nid.

 

 

 

Héron cendré

 

- Chez le phalarope à bec large, un petit limicole qui niche dans l'Arctique, les rôles sont inversés. C'est la femelle qui parade, défend un territoire, attire un mâle et lui l aisse le soin de couver les oeufs et d'élever les poussins.

 

 

 

- Le manchot d'Adélie, dans l'Antarctique, séduit sa femelle en déposant en guise de présent des galets à ses pieds.

 

 

 

- Les paradisiers grand-émeraude mâles, de Papouasie Nouvelle-Guinée, se figent en pleine parade quand arrive une femelle, attendant immobiles qu'elle choisisse l'un d'eux.

 

 

 

- Les fous de Bassan de l'Atlantique Nord mâle et femelle s'affrontent avec leur bec.

 

 

 

- Les cygnes siffleurs d'Amérique du Nord célèbrent leur union en un duo de trompette sonores.