Retenir sa respiration à proximité d'un marsupial odorant.

 

 

 

 

 

Avec ses rayures noires caractéristiques, et l'odeur âcre et insistance qu'il peut dégager, le possum rayé ressemble à la mouffette d'Amérique du Nord, mais n'en est pas parent. Cet animal secret et insaisissable est plus rapide que la plupart des autres possums et on le repère difficilement, car il s'élance avec grâce à la cime des arbres de la forêt tropicale de Nouvelle-Guinée.

 

Le possum rayé est un grimpeur rapide et agile.

 

 

 

 

Une odeur repoussante.

Le possum rayé est un spécialiste de l'escalade et s'aventure rarement au sol de la forêt; il préfère dormir, fouiller et se reproduire dans les arbres. Surtout actif la nuit, ce timide marsupial se repose dans un trou d'arbre douillet durant les heures du jour. Il se réveille au crépuscule et sort de la sûreté de sa cachette pour chasser et trouver de la nourriture. Dans son élément lorsqu'il bondit à travers les arbres, le possum rayé se meut rapidement et facilement d'une branche à l'autre de façon élégante et fluide. S'il se sent menacé, il émet un long cri sonore et guttural et grâce à ses glandes spéciales situées à la base de la queue, il peut exhaler une odeur horrible, plus que suffisant pour rebuter un agresseur déterminé.

 

 

 

 

 

Un reproducteur secret.

En dehors de la période de reproduction, les femelles et les mâles ont très peu de contacts entre eux; ils peuvent même se battre s'il leur arrive de se rencontrer lorsque la femelle n'est pas prête à s'accoupler. On pense que la femelle domine le mâle et ne se lie à lui que lorsqu'elle est prête à se reproduire. Comme la plupart des autres marsupiaux, le possum rayé femelle possède une poche bien développée sur son ventre qui recouvre ses deux mamelles. Bien qu'on en sache fort peu sur le processus de naissance et de procréation, on pense que la femelle donne naissance à un ou deux petits, qui trouvent ensuite le chemin à l'intérieure de la poche. Elle allaite ses petits pendant deux ou trois mois, après lesquels ils quittent la poche et commence à prendre leur indépendance.

 

 

 

 

 

Manger salement.

Les insectes et leurs larves sont les aliments principaux du possum rayé. Il les localise en reniflant autour des troncs d'arbres. Le possum rayé frappe alors doucement sur l'écorce avec ses pattes de devant pour déranger les insectes caché dessous. Ensuite, il déchire et ronge l'écorce avec ses dents et ses griffes aiguisées pour mettre sa proie à nu. Si le possum rayé détecte un insecte caché profondément à l'intérieur d'un trou ou d'une étroite fissure, soit il sonde l'ouverture avec sa longue langue, soit il sort sa proie à l'aide d'un long doit de devant muni d'un ongle crochu. Le possum rayé a un faible pour les fourmis et les termitesn mais il consomme aussi des fruits, du pollen, des feuilles, des petits vertébrés et du miel.

 

Rare en captivité. 

Cette espèce exclusivement arboricole a grandement pâti de la destruction de son habitat, causé par le défrichement de la forêt tropicale. Il n'est pas facile de déterminer dans quelle mesure ces animaux insaisissables ont été touchés dans la nature, du fait de la difficulté à les pister et à les étudiers. Puisqu'on en sait si peu sur les habitudes de reproduction du possum rayé, il est aussi très délicat des les élevés en captivité. Seuls quelques zoos d'Europe et des Etats-Unis ont des possums rayés, qui pour la plupart ne se reproduisent pas.

 

Ordre: Diprotodontes

Famille:  Pétauridae

Genre:  Dactylopsila

Espèce:  Dactylopsila trivirgata

 

On trouve principalement des possums rayés en Nouvelle-Guinée ainsi que sur trois îles voisines, Aru, Yapen et Waigeo. De petites populations habitent aussi dans le nord-est du Queensland, en Australie.

 

Répartition

Forêt tropicale

Forêts et régions boisées dégagées

 

Striped_Possum_on_bananas_edited

Caractéristiques

Statut: on ne sait pas

Vie sociale:  solitaire ou en groupe de femelles

Longueur:  entre 17 et 30 cm

Queue:  entre 16 et 40 cm

Poids:  de 246 à 470 g

Mode de vie:  arboricole

Activité:  nocturne

Période de reproduction:  Nouvelle-Guinée: toute l'année; Australie: février-août

Durée de la gestation:  inconnue

Portée:  1 ou 2 petits

Régime alimentaire:  surtout des insectes, fruits et feuilles

Longévité:  inconnue dans la nature; plus de 9 ans en captivité

 

Des ciseaux à bois.

Ses grandes incisives aiguisées de devant lui servent à ronger et à déchirer le bois.

 

Une prise supplémentaire.

Le possum peut utilisé sa queue semi-préhensible, à la manière d'un membre supplémentaire, pour s'accrocher aux branches.

 

- Trois rayures sombres courent le long du dos du possum, depuis les yeux jusqu'au point de départ de la queue.

- Son nez le dote d'un odorat excellent pour détecter ses proies.

- Ses pattes de devant possède un quatrième doigt très long, muni d'un ongle courbe, pour attraper une proie et la sortir d'une fente.

- Ses pattes arrière sont dotées d'un quatrième et d'un cinquième orteils longs et poilus qui lui servent à s'accrocher aux branches.

- Sa queue noire et touffue est nu sous l'extrémité et le possum la tient levée quand il grimpe.

- Des glandes à la base de la queue sécrètent une odeur âcre et fruitée qui repousse les prédateur.

- Sa fourrure épaisse est dense, laineuse et grossière.

 

Le saviez-vous?

Le mot possum est très proche du mot oppossum qui désigne le marsupial que l'on trouve uniquement au nord-est des Etats-Unis. On lui a peut être donné ce nom en raison de la similitude de sa forme avec son homonyme nord-américain.

 

Espèces proches.

Le genre Dactylopsila contient 4 espèces de possums rayés, qu'on appelle aussi les grands phalangers à pelage rayé, qui ont toutes des habitudes et des aspects semblables. Le Dactylopsila tatei vit sur l'île Fergusson au large de la Nouvelle-Guinée, alors qu'on trouve le Dactylopsila megalura et le Dactylopsila palpator en Nouvelle-Guinée. Le Tarsipes rostratus est un autre membre de l'ordre des Diprotodontes et vit au sud-est de l'Australie.