Dans le désert avec un attaquant.

Son venin est aussi puissant que celui du cobra. Piqué par son aiguillon, un humain meurt en moins de deux heures. Une queue imposante caractérise le scorpion austral que l'on trouve dans les régions désertiques d'Afrique et du Moyen-Orient. Résidant près des habitations, il détient le record des piqûres mortelles parmi toutes les espèces de scorpions.

 

 

 

Le scorpion ne peut ingérer qu'une nourriture liquide. Il injecte donc des enzymes dans le corps de sa victime pour en liquéfier le contenu.

 

Une détection des proies très efficace

En dépit de sa vision rudimentaire, le scorpion est un chasseur redoutable. Il détecte l'arrivée de ses proies grâce à des poils fins sur ses pattes et son corps et une paire de pectens (des appendices, en forme de peigne, localisés sur l'abdomen) qui captent les vibrations émises par les insectes et les araignées. Le scorpion saisit ensuite sa victime à l'aide de ses pinces et la déchiquette. Il aime boire régulièrement et s'assure de la proximité d'un point d'eau même si sa nourriture satisfait tous ses besoins en liquide. Il peut jeûner durant plusieurs jours de suite.

 

Un chasseur nocturne

Caché pendant la journée sous une pierre, dans une crevasse ou un mur fissuré, le scorpion émerge généralement de son abri à la tombée de la nuit pour chasser. Agressif, il n'hésite pas à dévorer d'autres scorpions. Avant d'attaquer, il soulève ses pinces, tend sa queue en arc de cercle et émet des stridulations semblables à celles du serpent à sonnette.

Pour économiser son énergie quand la nourriture se fait rare, le scoprion austral ralentit son métabolisme. Il survit à des températures inférieures à 0°C et même à la canicule diurne du désert. Lorsqu'il a trop chaud, il soulève simplement son corps pour laisser l'air circuler et abaisser ainsi sa température.

 

 

 

La femelle porte ses petits sur son dos pendant les premières semaines de leur existence.

 

Pinces contre pinces

Quand deux scorpions se recontrent, ils se battent généralement à mort, ce qui rend la reproduction problèmatique. Pour éviter une piqûre mortelle pendant l'accouplement, le mâle et la femelle se font face en se tenant par les pinces. Ils éxécutent ensuite une dance nuptiale en forme de promenade. Puis le mâle dépose une poche de sperme sur le sol et place la femelle dessus. Des crochets situés sur la poche s'attachent d'eux-mêmes sur les organes génitaux féminins.

Une fois fécondés, les oeufs deviennent des embryons à l'intérieur du corps de la femelle. La gestation dure six mois. A la naissance, les petits sont une version miniature des parents, mais ils sont tout blanc. Ils grimpent sur le dos de leur mère où ils restent pendant environ deux semaines avant de se disperser pour se nourrir seuls.

 

Maître en self-défense

Exepté pour se nourrir, le scorpion austral ne pique que s'il se sent menacé. Il injecte son venin grâce à l'aiguillon situé à l'extrémité de sa queue, alimenté par deux glandes à poison localisées, elles, à la base de la queue. Le venin paralyse le coeur et le système respiratoire de la victime.

Le scorpion réside souvent dans des régions pauvres où les habitants marchent pieds nus et ont peu accès aux soins médicaux. Les enfants sont les plus fréquemment piqués.

 

 

 

Ordre: scorpionide

Famille: buthidé

Genre: androctonus

Espèce: androctonus australis

 

Le scoprion austral vit dans les régions désertiques du nord de l'Afrique, du Moyen-Orient et de l'Inde. Il aime les sols caillouteux, les régions montagneuses et les plateaux. Il évite les régions côtières humides.

 

Répartition

- Montagnes, pentes caillouteuses

- Déserts et semi-déserts

- Habitats ouverts

- Zones urbaines

 

Caractéristiques

Statut: commun

Vie sociale: solitaire

Longueur: jusqu'à 10 cm

Poids: de 20 à 25 g

Maturité sexuelle: entre 1 et 3 ans

Période de reproduction: deux fois par an

Durée de la gestation: 6 mois

Régime alimentaire: insectes, araignées, vers, mollusques, rongeurs

Longévité: jusqu'à 5 ans

 

Une mâchoire puissante

Le scoprion utilise ses mâchoires comme une paire de ciseaux pour couper sa proie en morceaux. Il aspire ensuite les liquides du corps à l'aide des muscles de son estomac. Il laisse les parties externes indigestes.

 

 

 

Une queue imposante

Cette espèce possède une queue particulièrement corpulente. Généralement de couleur jaune avec des parties plus foncées, elle peut être aussi vert olive, brun-rouge, gris ardoise ou noire.

 

- Sa mâchoire agit comme une paire de ciseaux.

- Les premiers appendices (pédipalpes) sont terminés par des pinces puissantes qui attrapent les proies et les maintiennent fermement.

- Huit pattes comme les araignées.

- Deux yeux en position centrale lui donnent une vision rudimentaire.

- Sa peau forme une carapace coriace.

- Sa queue composée de six segments peut se recourber.

- Son aiguillon est une épine pointue placée à l'extrémité de sa queue recourbée.

 

Le saviez-vous?

La fable de La Fontaine raconte que le scorpion se sucide en se piquant lui-même. Cependant, des études récentes montrent que le scorpion est immunisé contre son propre venin. Ces études ont été conduites à partir de toxines tirées de ses glandes à poison. Il est aussi immunisé contre le venin des autres scorpions et contre celui du mamba vert, dont la morsure est mortelle pour l'homme.

 

Espèces proches

Il existe trois sous-espèces du scoprion austral: androctonus australis australis qui est complètement jaune, androctonus australis libycus principalement noir et androctonus australis hector qui est surtout brun. On dénombre quelque 1 400 espèces de scorpions, qui appartiennent à la classe des arachnides de même que les araignées, les tiques, les faucheux et les acariens.

 

1024px-Androctonus_australis_qtl1