Une formidable forêt tropicale sous la mer.

Comme la forêt tropicale, les récifs coralliens abritent une incroyable diversité végétale et animale. Ils couvrent une zone grande comme la moitié de la France et forme un des écosystèmes les plus riches du globe: plus de 4 000 espèces de poissons et 800 espèces de coraux bâtisseurs de récifs ont été recensées. Malheureusement, 60% des récifs coralliens sont menacés de disparition, dont 25% en grand danger.

 

800px-Récif_corallien_de_Nouvelle-Calédonie

 

Où se trouvent les récifs?

Il y a des récifs coralliens dans 101 pays, dont l'Indonésie (18%), l'Australie (17%), les Philippines (9%), la Polynésie française, la Guadeloupe, la Martinique, la Nouvelle Calédonie et la Réunion, la Papouasie Nouvelle-Guinée (5%).

 

1024px-Maldives_Surgeonfish,_Acanthurus_leucosternon

 

Exigences des récifs

Les récifs coralliens se trouvent surtout dans les eaux claires, peu profondes et non polluées des mers tropicales, où le corail reçoit la lumière et la chaleur dont il a besoin pour croître. Le récif est formé de squelettes de minuscules animaux coloniaux que sont les coraux, ou polypes. Il faut des centaines d'années pour que ces squelettes s'accumulent et forment un récif; il suffit de quelques minutes pour le détruire.

 

1024px-Coral1494

 

Une ressource inestimable

Les récifs coralliens sont précieux pour l'homme. Ils protègent les rivages des vagues et des tempêtes. Ils offrent une source de nourriture vitale pour les pays les plus pauvres. L'attraction touristique qu'ils constituent génère d'énormes bénéfices. Les récifs sont aussi importants pour la recherche médicale. Déjà utilisés pour des greffes osseuses, certains coraux semblent utiles pour traiter des maladies virales et cancéreuses, dont la leucémie. Ainsi l'AZT, utilisé pour combattre le virus du sida, est tiré d'une éponge des récifs des Caraïbes.

 

1024px-Nephtheidae_komodo

 

Menaces

Les récifs sont menacés par des phénomènes naturels, comme les ouragans et certaines étoiles de mer mangeuses de corail, mais surtout par les activités humaines. Le tourisme sauvage est notamment très nocif: les plongeurs piétinent le corail, tandis que les ancres des bateaux arrachent les fragiles couches du récif. La surpêche endommage gravement les récifs corallien, en particulier la pêche à l'explosif - qui consiste à faire exploser de la dynamite à la surface de l'eau - et l'utilisation de cyanure pour étourdir et capturer des poissons ornementaux pour les aquariums.

 

1280px-Acropora_pulchra

 

Menace sur la mangrove

Détruire les mangroves, véritables nurseries pour beaucoup d'animaux des récifs coralliens, menace aussi la vie des récifs.

 

Mesures de protection

L'argent du tourisme participe à la protection des récifs, en créant des réserves de pêche et en stoppant les techniques de pêche destructrices. La plantation d'arbre et l'usage de pratiques agricoles limitant l'érosion des sols, évitent les dépôts de sédiments. Le traitement des eaux usées réduit les quantités de poissons rejetés dans la mer et de développement d'algues néfastes aux coraux.

 

1024px-BoraBora_SEtienne

 

Agir partout dans le monde

Le Réseau International de protection des récifs coralliens et l'Alliance des récifs coralliens font partie des organismes internationaux qui oeuvrent pour la sauvegarde des récifs. Les actions locales sont également importantes: aux Philippines, par exemple, la pêche à l'épuisette. Des réserves coralliennes, comme celle de l'île de Chumbe en Tanzanie, prouvent aussi que tourisme et protection peuvent coexister avec succès.

 

1024px-Orange-lined_Triggerfish3

 

L'étoile de mer mangeuse de corail attaque

Au cours des dernières années, des invasions répétées d'étoiles de mer (couronne du Christ) mangeuses de corail ont détruit des récifs dans la zone Indo-Pacifique. Ces afflux sont naturels. Toutefois, les experts craignent que les nutriments déversés dans la mer par l'agriculture, favorisant la croissance d'algues dont se nourrissent les étoiles de mer, ainsi que le réchauffement de l'eau aggravent le phénomène.

 

Blue_Linckia_Starfish

 

Agir pour sauvegarder: le plus beau des récifs

La Grande Barrière de corail est le récif le plus riche du monde. Il abrite un tiers de toutes les espèces de coraux mous, plus de 1 500 espèces de poissons et six espèces de tortues marines. Or, ce milieu naturel unique est très ménacé.

 

1024px-Red_sea-reef_3627

 

Campagne pour le récif

Le service du parc marin de la Grande Barrière de corail cherche des moyens pour protéger le récif et la vie marine. L'industrie australienne du tourisme profite grandement du récif: il rapporte plus d'un milliard de dollars australiens chaque année. Le tourisme joue désormais un rôle préservant le récif, notamment en éduquant ses responsables à la sauvegarde de l'environnement.

Le Fond mondial pour la nature (WWF) mène lui aussi une campagne de protection importante. Son action vise à combattre la surpêche, la pollution, l'urbanisation côtière et le changement climatique, ce dernier étant le plus critique...

Quand la température de l'eau augmente, le corail devient blanc et meurt (blanchiment des récifs). En 1998, la Grande Barrière a connu la sixième crise de blanchiment des récifs, la plus grave depuis 1979. Des coraux âgés de plus de 1 000 ans furent irrémédiablement détruits.

 

800px-PillarCoral

 

Asphyxié

Le développement de l'urbanisation côtière et de l'agriculture est un problème grave. Il entraîne des rejets d'eaux usées, de déchets toxiques et de sédiments qui asphyxient le corail et empoisonnent la vie du récif.

 

Le plus grand récif

La Grande barrière de corail au large de la côté Est de l'Australie s'étend et continu sur plus de 2 000 km; elle est même visible depuis la lune.

 

800px-Muchroom_coral

 

L'avenir est blanc

Si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas réduites, le blanchiement des récifs coralliens pourrait devenir annuel en 30 ans.

 

Statut des récifs coralliens mondiaux

Situation actuelle: en danger

Distribution: océans Indien et pacifique, Caraïbes

Menaces principales: pratiques de pêche destructrices, pollution, dépôts de sédiments, changements climatiques, urbanisation côtière, maladies

Protection légale: pêche à l'explosif et au poison illégales

Action de protection: divers organismes de protection locaux, régionaux et internationaux oeuvrent pour sauver les récifs

 

1024px-Black_coral

 

Comment agir?

La protection commence chez soi. Que peut-on faire?

- Ne jetez rien: la moitié des déchets déversés dans les océans sont en plastique, ce qui peut emprisoner ou étouffer les animaux marins.

- Ne ramassez pas les coraux et n'achetez pas de bijoux en corail

- Ne jetez pas de nourriture à l'égoût: elle favorise la croissance des algues qui peuvent tuer le corail

- Soutenez les associations de protection de l'environnement

 

1024px-Greyreefshark2